Attention : nouveau blog sur le réseau social

Pour consulter les nouvelles actualités du réseau « Nous sommes en marche avec Europe-écologie », rendez-vous ici :

http://noussommesenmarche.europe-ecologie.net/

En marche avec Europe Écologie : donnons réalité à l’Appel du 22 mars !

La crise que nous subissons n’est pas un événement ponctuel : elle exprime la violence déjà ancienne d’un système qui repose sur l’exploitation illimitée des hommes et des ressources naturelles, transformés en produits consommables et jetables ; elle accentue les inégalités, la précarité et bouleverse les dispositifs de la solidarité et de la sécurité sociales ; elle exacerbe la course aux profits de court terme et la concurrence destructrice, alors même que la planète tout entière a besoin de solutions durables et solidaires. Lire la suite

Europe Ecologie : un vote double, utile et stratégique, pour changer la région et renouveler en profondeur la vie politique nationale

Appel de Strasbourg du 8 mars par Dany Cohn-Bendit

L’Alsace est la plus européenne des régions de France, un des territoires où le fait régional est le plus chevillé au cœur de ses habitants, et une région où la culture de l’écologie politique dans sa richesse et sa diversité est la plus durablement implantée en France. Lire la suite

Voter pour changer la gauche

Tribune publiée le 8 Mars 2010 sur Mediapart

A leurs «amis socialistes ou sympathisants qui hésitent», ces anciens du PS, aujourd’hui militants ou candidats Europe Ecologie, proposent le 14 mars «un vote utile, de conviction, pour engager la transformation écologique de l’économie de nos régions».

Lire la suite

Europe Ecologie : Un vote raisonnable !

Par David Le Pabic, Militant Europe Écologie.

Dans quelques jours, nous pourrons envoyer un message clair à la droite et lui dire que sa politique est irresponsable, inique, stupide et mortifère. Nous aurons l’occasion également de forcer les autres partis de gauche à reconsidérer les limites de leur logique, de leur action. Dans quelques semaines nous aurons l’opportunité de renforcer l’écologie politique en France.

Nul besoin d’analyse politique poussée pour constater les échecs des politiques actuelles de la droite. Nicolas Sarkozy fait la preuve chaque jour de son impuissance à améliorer le quotidien de chacun. Et même s’il fait semblant de croire à la nécessaire régulation de l’économie, il nous manque des preuves de sa nouvelle conviction. Lire la suite

Quelques réflexions sur l’avenir 2e partie

Par Pascal Durand, délégué national Europe-Ecologie, co-animateur du groupe 4

Création d’un « NPE » Nouveau Parti Ecologiste, englobant toute l’écologie politique

(Du moins et c’est là l’une des difficultés non traitée par Jean Desessard, si le projet commun est suffisamment fort pour ne pas provoquer l’éclatement en « 2 » partis concurrents, du mouvement écologiste.)

L’avantage serait de baliser, avec des statuts et des règles adoptées et connues de tous, le fonctionnement du futur parti, de rassembler dans un seul parti la totalité d’une force politique émergente. Cela nécessiterait, comme pour d’autres partis dans le passé, de réussir une convention nationale constituante.

L’inconvénient majeur reste de faire du neuf avec du vieux, en reproduisant un schéma partidaire classique qui n’a pas fait preuve durant ces dernières années, d’un fort pouvoir d’attraction.

Lire la suite

Quelques réflexions sur l’avenir 1ère partie

Par Pascal Durand, délégué national Europe-Ecologie, co-animateur du groupe 4

Le groupe 4 est issu du comité d’animation et de pilotage national (CAP) d’Europe-écologie ; il est chargé de réfléchir à la poursuite du rassemblement des écologistes après les régionales.

1. Sur la nécessaire structuration :

Avant de poser la question de l’organisation, que certains parmi nous considère comme seconde dans l’élaboration du grand projet de l’écologie politique, il était essentiel de s’interroger sur ce qui a fait le succès de la dynamique Europe Ecologie lors des européennes, puis sa persistance au-delà. Il était impératif d’échanger sur les causes avérées ou supposées de ce résultat – exceptionnel – afin de savoir quelles leçons en tirer pour le présent et pour l’avenir.

Nous nous sommes aperçus que si nous ne mettions pas tous au même niveau les facteurs de réussite, nous étions tous d’accord sur le fait que la forme non partidaire d’Europe Ecologie et la présence mêlée de personnalités nouvelles non issues du sérail politique traditionnel avec des écologistes « politiques » historiques avait joué un rôle majeur dans la perception que les électeurs et électrices ont eu des listes EE et du renouveau qu’elles apportaient à la vie politique française. Lire la suite